Sélectionner une page

Pendant la grossesse, nos parents réfléchissent, sur le choix de notre prénom.

Pour moi, ce choix doit être neutre. Il ne doit pas être associé avec une histoire familiale.

Par exemple, si je choisis pour mon enfant le prénom de mon Grand-père parce que j’ai partagé avec lui des moments inoubliables ou, celui d’un illustre ancêtre. Dès sa naissance, je transmets à l’enfant mes désirs sur son devenir. Et même si ce n’est pas dans mes intentions, par cette transmission du prénom j’attends de lui qu’il soit par exemple aussi brillant que son ancêtre ou qu’il répare une injustice familiale, ou encore que je retrouve avec lui les moments particuliers que j’ai vécus avec cet ancêtre. Je lui donne une mission, je lui indique comment je voudrais qu’il soit.

 

Pourquoi cette réflexion ?.

Pour moi, mon prénom m’a été transmis suite au décès du frère de ma mère, mort d’un accident de la vie, vers l’âge de 16 ans. Ce fut un drame familial, d’autant que cet oncle représentait un espoir de réussite sociale.

Mes Parents en me donnant ce prénom, ont voulu réparer une injustice, en redonnant une continuité par le prénom à ce frère décédé. Ce Fantôme a été toujours présent dans la famille. Avec une telle charge, comment parler ou exister à la suite de cet ancêtre, comment ne pas décevoir ces parents ? Peut-on remplacer une personne idéalisée ? Comment être soi et trouver sa place ? Dès ma naissance, j’ai dû porté ce fardeau qui n’est pas le mien.

 

Le choix du Prénom n’est pas anodin, on le porte toute sa vie. Ces choix ne manquent pas, prenez en un qui n’a pas d’histoire familiale. L’enfant peut ainsi naitre plus léger.

 

Un lien pour vous aider: ici